histoire

Lundi 13 août 1 13 /08 /Août 19:13


au bénin de multiples Royaumes ont aussi existé :
les royaume aujourdh'ui appelé de , Abomey ,porto novo ,   Savi, Allada
 au nord 
le royaume Somba ( origine du président Kérékou )
le royaume Bariba de Kouandé qui fit secession avec celui de Nikki, les royaumes de Parakou et de Kandi , de Djougou .
les royaumes du centre et du sud




originaire du plato de Tado,(Adja, togo)
vers 1500 les Houéda , roi Ahoho , village  Sahé qui deviendra Savi .
son successeur Kpassé ,investi Gléhoué  qui deviendra  oUIDAH
les Agassouvi: le roi Ahossouho
de Tado,(Adja) qui avait une fille aligbonon celle ci rencontra un esprit qui avait pris la forme du'une panthère noire de cette rencontre naquis Agassou qui eu une nombreuse descendance  les agassouvi  un des agassouvi Tandé  voulu régner  mais ne règne pas le descendant d'une princesse alors il pris le pouvoir par la force et tua le prétendant Adja . il fut surnomé le tueur d'Adja Adjahouto.
une bataille s'en suivit les agassouvi fuirent vers Sahoué, puis sous la conduite de Landé ils investisse le village qui deviendra Allada chez les Aïso.
 le fils de l'Adjahouto lui succéda Lansuhouto ., a sa mort querelle de fraterie , les anciens les réconcillient un des frères Médji est reconnu roi d'Allada, l'autre Zozérigba part vers le royaume de Hogbonou (porto-novo )origine maternel .
Médji meurt vers 1610, quelques temps après Allada recoit  les ambassadeurs de louix XIV?
 les européens visitent  le pays XII et XIII siècles. 
les richesses venaient du commerce entre le royaume de Savi et les pays de l'intérieur. .
en 1724 le royaume de Savi fut envahie par les armées Danhoméennes .

le royaume de Hogbonou "Porto Novo" ( port nouveau )appelé ainsi par  le portugais Eucharistus de Campos, a cause de la ressemblance du site avec celui de la ville de Porto  au Portugal.

Té Agbanlin régna de 1688, a 1729 il conquit tous les village alentours. 
quand il mourut le royaume était a peine organisé . 
dix neuf rois lui succedèrent . aucun événement ne marqua les règnes de Dé Hiakpon, Dé Lokpon , Dé Houdé.

le mot "dé" qui précède le nom signifie " père souverain " déformation du mot" Dâ" des Fon et Aïso 
Le roi Dê Messé: 1752-1757  très aimé et très intelligent lutta contre les troupes Danhoméennes de Tegbessou .il prit de nombreux villages riverain du fleuve Ouémé , avec l'aide des portugais qui introduisaient les armes et qui facilitaient la traite des esclaves , a cette période de nombreux Yoruba immigrent sur le Royaume . ils  ne pourront s'instaler en ville que 20ans plus tard . 
ils introduisirent l'Islam qui ne cessa de progresser dans cette région  depuis!! 
sous le règne de Dê houyl (1757-1761) arrive le premier bateau négrier !!!
Après Dê houyl le royaume sombre dans la décadence , les nouveaux dirigeants renversent les  règles le plus fort et plus habile qui triomphe!! règne .
Dê Gbëgnon (1761-1775) fut puissant et rusé. il lutta aussi contre les rois d'Abomey , détruisit leurs villages, de Godomey,et d' Abomey-Calavi,  il 
remporta une grande victoire contre Tegbessou   a Tori-Agonsa.

le trafic des esclaves se décuple sous les règnes suivant . remplissant  les caisses du Royaume et du roi . 
le roi Dê Adjohan alla jusqu'a vendre ses propres sujets . 

cette richesse va permettre au roi Dê Houézé (1818-1828)  , petit fils d'Agbanlin de réorganiser l'armée ce qui lui donnera une victoire sur le souverain Gbadagry  de Lagos ( NIgéria ) .

Dê Toyon (1828-1836) le plus prestigieux des rois après Tê Agbanlin , il édita des lois qu'il fit appliquer par une police forte , il lutta contre le vol et l'assassinat , condamnant et exécutant . 
il assura nourriture a tout ses sujets .

Dê Meyl  (1836-1848) roi orgueilleux ne respectant ni ses dignitaires ni ses anciens (qui ont une place importantes dans ces sociétés ) il mourrut empoisonné .
en 1842 les Anglais tentent d'établir un protectorat sur le royaume de Porto Novo
Dê Meyl refuse ce qui motive les commerçants Français installé a chercher des partisans , une secession  se forme les  pro Anglais et les autres .
Lagos devenu colonie anglaise ce qui permettait a ceux ci de faire des incursions essayant de soumettre  le royaume de Porto Novo .
 Le roi Sodji (1848-1864 ) en lutte contre les habitants de Oké-Odan  en pays Yoruba (soutenu par les Anglais.)
Sodji  accepte le protectorat Français ( le 22 février 1863 ) c'est aussitôt  l'invasions des missions protestantes et catholiques  qui déborderont sur le royaume d'Abomey et qui auront des soucis avec les clans Danhoméens ..
du règne de Sodji date la première exportation d'huile de palme (qui fut le troisième mondial)

Le roi Dê Mikpon (1864-1872) se brouille avec les français ,les obligeants ainsi que les protestants a quitter Porto Novo 
le roi Dê Messi  le successeur  Dë Mikpon même une guerre victorieuse contre Les Yorubas 

Toffa 1er (1874-1908) le prince Dassi fils de Dê Sodji , audacieux voulu monté très jeunes sur le trône de son père , a la mort de son père chassé par Dê Mikpon il se réfugia a Tori Gbéhonmé , puis a Lagos. sollicité par les Anglais  pour détroner Dê Mikpon il refusa .
sous le nom de Toffa 1er  il monte sur le trône en ( 1874 le 16 septembre) tenace avec un esprit d'organisation , tolérant ( toutes les religions) il envoya deux de ses enfants en France .
protectorat avec la france  signé le 25 juillet 1883 , contre le roi d' Abomey 
1887 installation du premier gouverneur Français  Victor Ballot .  



.
l'histoire du Danhomé est marqué par le royaume d'Abomey

la mémoire d'Abomey s'exprime  oralement .
c'est  seulement depuis l'arrivée des missionnaires que les écrits sont apparu, l'écriture récente béninoise relève de la phonétique pour transcrire les mots et les sons . 
Ce qui fait que pour l'histoire la transmission orale reste relative et comme chaque village a son dialecte ?
Impact de la colonisation reste présent même dans l'histoire comme pour celle  de la France , qui ne retient que l' histoire  subjective des dominants . 

 histoire des Rois qui ont régné depuis 1600 . nous découvrirons les emblêmes, et  la philosophie qu'elles transmettent




1-ganyehessou.jpg  Ganyehessou (Avant 1620) 
il a pris pour emblême l'oiseau avec un tam-tam
 ce qui veut dire qu'il est le plus anciens de roi connu et que sa voix portera par dessus celle des autres roi  et si besoin il prendra la parole au nom des autres rois !!!.

















2-dakodonou.jpg  Dakodonou (1620- 1645)  
emblême:une jarre a indigo et un briquet indigène :
"dako hou Dénon bô zen bligbo"
Dako surprit Dénon son ennemi Aïso entrain de préparer l'indigo , il le tua mis son corps dans le jarre la fit rouler . 
certain disent que c'est en souvenir de cela que l'on retrouve cette couleurs violacée sur beaucoup d'impressions . (nattes , paniers, fibres teintés) 












3-houhegbadja.jpg Houegbadja (1645-1685)
emblême :un poisson et une nasse
"houé gb'adja, ma i adja "
le poisson qui est sorti de la nasse n'est pas prêt d'y retourner. allusion aux embuches dressé pour son refus de vivre a coté de Dakodonou a Houawé
 ma copine Agnès eet  une descendante de Houégbadja.










Houégbadja s'impose aux guédévi fait des lois avec obligation de les respecter sous peine de mort  il étant son royaume en soumettant les chefs hostiles  et aussi les Adja , Tokpli venus les secourir .
la région de Oumgbégamé, se soumet ainsi que celles d'Agouma, de Djalloukou, peuplés de Yoruba .
Ahossou Sona , du clan des Gbaguidi quitte la région et va s'installer avec les siens au sud de Savalou .
Houégbadja construit  son palais  a Agbomey (Abomey) cerné d'un rempart et de la forêt ses successeurs batirons leurs palai en prolongement de celui ci. 
quand un roi mourrait on lui dressai des autels là ou il avait vécu.
a la fin duXIX ème siècle l'enceinte mesurait près de 4 km .
reconnu pare le peuple comme roi il nomme des ministre le plus important étant méhou.
Houégbadja va a Kanan dans le temple d'Agassou se faire reconnaitre des ancêtres et s'initier aux grands secrets du royaume. cette cérémonie terminé le pays lui appartient comme si il l'avaist acheté .
il institue l'étiquette comme cela est la coutume dans les roayme périférique attribuant un rôle a chaque ministres . il instituera les cérémonies "" qui seront appelé  plus tard grandes coutumes, tout les ans ou deux ans pour  prouver aux ancètres la fidélité du roi régnant dans la voie qu'ils ont tracé . pour prouver au peuple que les ancêtres sont d'accord quand aux action du gouvernement .
une autre cérémonie de Houégbadja houéwou lilé " bain annuel " au moment de la récolte des 
premières ignames, cérémonie de purification dans une rivière au dcelà de Zogbodomè.
de sa première femme Houégbadja eu deux jumeaux ( les jumeaux étant très vénéré au Danhomé )  
un  garçon appelé Houessou ( qui deviendra Akaba ° et une fille  Ahangbé . puis il eu un garçon appelé Dossou .

le palais de Houégbaja se situait près de la maison d'un chef Guévédi appelé   Dan, qui était hostile a son  intronisation . 
Houégbabja évita de le tué , pour ne pas irriter la population, il préféra user de stratagème . 
il conseilla a houessou futur roi , de sympathiser avec l'idésirable  Dan et cde lui demander un terrain pour s'installer .
Dan acceuilli Akaba et chercha a le tuer .
un soir Akaba se rendait chez Dan avec ses chiens de chasse ceux ci tombèrent  dans trou creusé sur le chemin . Akaba furieux cacha sa colère mais demanda de nouvelles terre pour agrandir sa maison . 
a chaque fois  Akaba trouvait le terrain trop petit , Dan finit par se fâcher " bientôt tu finiras par construire dans mon ventre ".
le lendemain Akaba , tua Dan et lui planta dans le ventre le mat centrale qui devait supporter sa case." Danhomé"
dans le ventre de Dan .
après la mort de Houégbadja en 1685, Akabva demeura dans cette maison et le royaume s'appela le danhomey .
Dan étant aussi le Python qui a pour fétiche Dangbé .
Cela pourrait aussi être la raison pour laquelle Danhomé serait devenu Dahomey quand on sait la relation de la mythologie  des colons judéo-chrétiens avec  le serpert !!!!   
   




4-Akaba.jpg  Akaba (1784-1808)
emblême: un sanglier, une épée et aussi un caméléon.
 lentement doucement mais sûrement, le caméléon atteind le sommet du fromager . 
Akaba  c'est assi sur le trone a un age avancé mais il régna !!!












Houessou (Akaba  monta sur le trone a l'age de 50ans ) ce qui était agé en cette époque  pour ça il pris comme symbole le caméléon qui doucement mais surement .....!!!
il chausse les propres sandales brodé de son père Houégbadja.. 
il institue le role de premier ministre qu'il confie a son ami Hâssou désormais appelé Migan .
les Ouéménou de la rive droite de l'Ouémé prennent par surprise la ville d'Abomey , puis sont repoussé .
les chefs de Sinhoué,Sahé et Gboli  de la reive gauche du Couffo se soumettent au roi du Danhomé . celui ci échoue contre les Guin a Kédji .
les blancs ayant débarqué a Ouidha et Djekin ayant apporté avec eux  la variole comme aux Amériques du nord et du sud .
 Akaba y succomba alors qu'il luttait encore contre les clans Ouéménou .  
Agbo Sassa trop jeune pour gouverner , la soeur jumelle du roi défunt (Ahangbé ) voulu assurer la régence .
le prince Dossou désigné par Akaba s'empara du pouvoir qu'il ne cédera jamais . 
Agbo Sassa s'exila et alla s'instaler avec les siens en territoire Mahi a Ouessé .

Dossou présenta le départ de Agbo Sassa  comme une fuite , Dossou devint Agadja ..


5-Agadja-copie-1.jpg Agadja (1708-1732)
emblême: un arbre et ses 'branches' (agadja ) ou un bateau 
Atin dja ,ma'gnon zô dô.
pour abattre un arbre tombé en branches plusieurs coups de hache 
ou un bateau représentant la prise de Savi avec une croix symbolisant le réligion catholique.

 







Agadja , le conquérant son règne est de guerre incessantes  pour agrandir le royaume et commercer avec les blancs .. 
il dut pourtant baisser la tête devant les Yoruba de Oyo.
le visage marqué de petite vérole , il était de taille  moyenne et corpulent, intelligent et fin .
Alafin et sa puissante armée d'Oyo Ojidji , composé d'intrépides cavaliers , s'attaque au Danhomé soutenu par les Fon d'Angoli, obligeant Agadja a fuir jusqu'aux rives du Mono .

pour évité la destruction de son armée , Agadja se soumet  a l'armée de Alafin ,sur les conseils du prince Awissou séquestré a Oyo servira de caution pour une rente qu'Agadja  devenu vassal devra versé chaque année, 41 jeunes hommes , 41 jeunes filles ,41 fusils , 41 barils de poudre, et multiples autres choses . 
le royaume d'Allada s'enrichissait du commerce  avec les roaymes cotier qui commerçaient avec les blancs et les raids esclavagistes qui etaient dirigé contre les Fon .  
Agadja qui voulait faire cesser les raids et dépendaant d'allada pour l'acquisition d'armes 
 Il voulait commercer directement .
lors d'une cérémonié a Allada a laquelle Agadja était convié ainsi que le roi houffon de Savi  celui ci ventant ses richesse et se moquant de Agadja . 
agadja au lieu de s'offenser  va user de ruse .

Agadja a entendu parler de Ouidha . les voyageurs disent les choses merveilleuses que les blancs importent de pays fabuleux  (Yovotomé ) échangent contre les hommes.
ouidha c'est la porte que doit conquérir Agadja .
 1724 il demande a houffon l'autorisation de commercer librement avec les blancs.
houffon possède deux canon qu'il a payé 85 esclaves , puis des fusils , il refuse de laisser Agadja de commercer car si Agadja vient a Ouidha , Houffon ne sera plus maitre chez lui . 
Agadja marche sur Sahé et par sept fois son armée est tétanisé et refoulé par le fracas des fusils et canons .
Houffon en manque de matière d'échange propose a Agadja un fusils par esclaves mais malin il fait enlever les chiens aux armes .
Agadja ne connaissant rien aux armes etait persuadé d'avoir acquis les terribles armes que détenaient les hommes de Sahé .
finalement les Danhoméens finirent par s'habituer aux fracas des armes mais l'utilisation de celles ci relevait de l'exploit . car n'ayant pas de chiens il fallait deux hommes pour les utiliser . un tenant l'arme et l'autre tenant un tison mettait le feu a la poudre !!
pensant sa situatio et son armement sufisant il marcha sur l'armée de Houffon, Agadja  fut battu . houffon le poursuivit jusqu'a Ouégbo-Ahouétanou . voyant la gravité de la situation et le risque de la  perte de ses conquètes et voyant qu'il avait été abusé par l'achat des armes , Agadja estima prudent de temporiser.    
pour espioner Houffon il lui donne une princesse d'Abomey Na-Guézé qui va s'installer a Savi avec toutes ses suivantes 

la prise de Savi
houffon disposait d'une puissante armée qui mis Agadja en échec a trois reprises
Il vendait les Fon Abomey comme esclaves saisissait les armes d'Abomey et les gätait ( détraquait) . 
 mais finalement en 1727 l'armée d'Abomey  se concentre autour de Savi Na-Guézé,mouille les poudres des canons qui protgeaient Savi ;
 ainsi fut prise la ville . 

une autre version fut retranscrite sur le conflit avec l'Alafin d'Oyo 
les chefs Houéda demande l'aide a l'Alafin de Oyo, l'armée  Yorouba(Ayonou) vient saccager Abomey.plus que de perdre son armée agadja préféra se ritirer au delà du fleuve Couffo, laissant ainsi sa capitale  .
bloqué par le fleuve Mono en cru.
pendant le conseil de guerre le Gaou (général en chef) proposa une solution désespéré se battre jusqu'a dernier le roi serai avec sa famille placé au centre de champ de bataille encerclé par les barils de poudre et au denier moment ceux ci seraient mis a feu pour éviter la capture du roi et de sa famille.
le Migan bourreau ( ministre de la justice nommé Landiga O-So-Ofia acquiesça aussi ainsi que toutles autres chefs et ministres .
puis les jeunes princes prirent la parole les quatres premiers se rangèrent a l'avis exprimé le plus jeunes Avissou
proposa de prendre la fuite en marchant dans le fleuve avec l'eau jusqu'a hauteur de poitrine , a demi immergé remontons le courant , après une bonne marche nous arriverons a l'abris des taillis de Kantomé par dela les chutes d'Ajarala dissimulé les Ayonous perdront notre trace et ainsi nous seront sauvé et ainsi fut fait    
 alors les Ayonous  ils se retirèrent
les Popo alliés aux Houédas contre Agadja , pensent que celui ci est fini et qu'il sera incapable de résister a l'assaut final!! mais Agadja pour la première fois  utilise les Amazonnes leur bravoure donne la victoire a Agadja qui fera occuper savi par un détachement qui controlera l'accès a Ouidha. 
Ouidha ne sera occuppé définitivement qu'en 1741.
lors de la disparition de Houffon roi d'Allada, un de ses fils menacé vient demander refuge au roi d'Abomeyqui lui prète secours et en trois jours l'armée d'Agadja disperse les guerrier D'Allada tue le nouveau roi et fait 8000 prisonniers .
puis Agadja entreprent trois campagne contre les Mahi de Gbowélê et de Paouignan , pour acquérir des esclaves a échanger contre des armes .les Mahis résistent et harcellent les danhoméens.furieux Agadja fait exécuter plusieurs de leurs chefs de guerre .
les incursion d'Agadja ruinent le trafique de la côte a l'initiative des hollandais les habitants de Djéquin se rebellent  et se préparent a résister a l'armée d'Abomey .
en mars 1732 le royaume de Djêquin vassal d'Allada qui se situe sur la cote au sud de Godomey ,est vaincu et se soumet a Agadja. suitea la prise de la ville et a l'arrestion de certains européens .
Agadjha fut un grand roi , de son règne date le commerce officiel avec l'Europe, desormais deux port celui de Djékin (cotonou) et Ouidha .
Agadja fut surnomé le preneur de bateaux .
il mourut en 1740 d'une brève maladie . 
le royaume du Danhomé d'est en ouest  du Gouffo a l'Ouéméet du sud au nord depuis la mer jusqu'au territoire Mahi  . 
     



6-Tegbessou.jpg Tégbessou (1732_1774)
emblême: un buffle habillé 
Awu djé agbo ko bo klonklonglo
le buffle habillé est difficile a désabiller ?

lors de son intronisation Tégbessou devait porter une journée entière la tunique de son père au risque si il ne le peut se voir refuser son accès au trone . 
or la tunique avait été rempli de plante urticante  le fait de la retirer aurait suffit pour l'écarter , 
Tegbessou surmonta l'épreuve 

tégbessou,petite plante qui poussent en dépis des feuilles qui jonchent le sol "ama ma gbi gbé no tégbessou 
cela peut s'interprété aussi comme le "champs d'igname se recouvre de mauvaises herbes, qui rapelle la fin du roi comme otage en pays yoruba ou il s'occupait de l'entretient d'un champ d'igname . 

les habitants du Za se soumettent ecrasé après six campagne de Tegbessou.
 Tegbessou et Adandozan refuse de payer le tribut  aux Yorouba de Oyo un ambasseur percepteur leur sera imposé .
c'est Tégbéssou qui en 1741 se rendra maitre incontesté de Ouidha .et en fait une colonie d'Abomey il nomera un yovogan ( un nom célèbre sous guézo  "chacha " francisco de souza  ou le cobra vert ,face au python ) sorte de vice roi  qui assurent les relations avec le roi
 


7-Kpengla.jpg Kpengla (1774-1789))
l'emblême : un oiseau passereau; une pierre dans l'eau, un fusil (pour ses faits d'armes ) 

"sinmé kpengla ma sin avivo"

a pierre dans l'eau ne cxraint pas le froid !! 

cela signifie: que le roi ne craint nul ennemi , comme la pierre dans l'eau ...........! 
ceci évoque de façon  éloquente les adversités aux quelle il a fait face .

Kpengla écrasas la révolte mené par le fils du roi de Savi Agbamou et le fait exécuter 
Kpengla lui aussi subira le tribut a payer aux yoruba !!
il se heurtera aussi a des résistances,  lors de ses campagnes contre les royaumes Mahi, Dassa, et Bariba .













8-Agonglo.jpg Agonglo( 1789-1797)
emblême :agonglo ( ananas)
"so dgé dé bo agon glo"

l'arbre qui domine et se montre reçoit la foudre !
pas l'ananas qui pousse sous son couvert !!
je suis comme l'ananas que ne peut toucher la foudre (allusion a la crainte de la foudre a laquelle il a échappé )
ainsi qu'a tout les obstacles aux quel il a échappé. 
pendant son règne Agonglo tenta de multiples  des réformes .


















de 1797- 1818 rien ne laisse entendre ou très peu  !!!
 le règne d' Adandozan Fils ainé d' Agonglo qui réunissait tout les critères pour devenir roi
 Mais étant un sanguinaire il suprimait tout ceux qui le dérangeait.
 
Agonglo sentant sa fin proche consulta le Fâ pour désigner son successeur  c'est Guézo le cadet qui fut désigné. 
Etant trop jeune ce n'est que 21 ans plus tard qu'il prit le pouvoir par la force . après le  sombre règne de son frère !!
la régence d'Adandozan fut importante . il se batti contre le tribut des Yoruba d'oyo.
"Adandozan ma gnon fli "
la colère étalle sa natte et nul ne peut la rouler .
je suis en colère contre les Yoruba et nul ne pouyrra m'obliger a composer avec eux !!

un bas relief lui est dédié , il represente un singe assis au ventre ballonné , a la bouche pleine et tenant un épi de mais .
ce singe représente l'Alafin d'Oyo car Adandozan le considère comme un animal cupide qui ne peut que se nourrir que des cultures des autres . 



9-Gu--zo-copie-1.jpg  Ghézo (1818-1858)
"gé dé zo ma si gbé"
malgré sa flamboyance aucun oiseau-cardinal ne peut mettre le feu a la brousse 
(ainsi mes énnemis sont impuissant contre moi )
emblême: le buffle
"agbo do glo non zré to"
le buffle devenu puissant traverse le pays sans rencontrer d'obstacles .
je suis le buffle qui s'est préparé et traverse le pays (rien ne pourra m'arréter  )
Ghézo fut appelé le Attila Danhoméen !!!





le prince Gakpé , exilé a Kanan depuis l'accession de son frère Adandozan, vit de chasse et de vente de gibiers !!
grace au soutiens de partisans resté a Abomey et de Chacha (De Souza ) a 23 ans en 1818 il renverse son cruel et fantaisiste frère et prend le nom de Ghézo . grand et fort(comme un buffle) un jour il tua de ses mains un buffle  sauvage qui terrorisait un village . 
aux manières affables et dignes la démarche aisée, de teint clair le visage marqué:(le grand Ghézo )
comme Louis XIV le roi soleil !!
Ghézo homme de guerre , diplomate,sage, protecteur des arts , et grand économiste.
le pays est réorganisé : ainsi que les fonctions publiques
divisé en province avec des gouverneurs dépendants du Méhou (1er ministre ')
les gouverneurs suivent les ordres reçu  donnent les visas d'entrées sur le royaume.prélèvent les taxes sur les marchandises ou l'huile de palme , après la traite des esclaves , les taxes sur les marchandises et l'huile de palme  constituent la source principale des revenus du trésor royal, tous les produits des plantations royales sont vendu par les négociants du roi . Ghézo fait multiplier les postes pour les taxes ainsi que les droits et taxes  sur les marchés .  
ils rendent les comptes , s'occupent aussi de la justice locale . ghézo attribut a ses parents des postes de suppléants aux grands dignitaires . 
les épousens royales gardent les clés des magasins du palais .
le roi donne des audiences publique rend la justice ( l'entrée du palais était basse pour obliger les visiteurs a se courber  et ainsi saluant le roi .
 devant sa case place Singbodji il y fait organiser des somptueuses cérémonie avec bien souvant de multiples sacrifices humains . 
l'armée devient  professionelle comparable  aux structures européenne,  pouvant ainsi rivaliser avec les armées équiper par la grande bretagne  ,  comme l'armée Oyo.
les troupes sont équipé de lances , de sabres , et de fusils . des manoeuvres et exercices physiques se font régulièrement .
Ghézo organise les amazones en troupe régulière elles ont un uniforme, elles  sont utilisé surtout pour les assauts  . ( a Abéokouta ou elles s'illustrèrent particulèrement)
elle etaient commandé par leurs propres chefs , générale ,colonelle, capitaines
 
une économie moderne se developpe!
augmentation de la culture du palmier a huile , avec des règles strictes .
Tokpo ministre de l'agriculture doit les faire respecter et ainsi  couper la tête a tout ceux qui abattraient un palmier a huile .? a la naissance d'un enfant on plante un Palmier.
le cocotier, le tabac , et les cultures vivrières sont développé, après la grande Famine de1848 Ghézo fait planter des éléments importés du brésil:le manioc,le mais tendre,, le bananier , l'arachide, le  gombo, la tomate et l'oranger .
le rois et ses intendants généraux surveillent toutes ces plantations .
l'industrie
l'industrie fait son apparition , la fonte et le cuivre , il encourage de développement textile .
la traite des esclaves diminuant vers lke milieu du XIX ème , il faut fournir a l'europe en pleine industialisation de la matière première dont l'huile de palme.
esclaves et huile de palme contre bimbeloteries, perles de verres bracelet en cuivre, colliers , mouchoires , étoffes , barils de poudres armes , liqueurs 
en 1851 Ghézo est le 1er roi a faire acte de souverain moderne, il signe un traité d'amitier et de comerce avec le Président de la deuxième république Français .
contre une redevance qui accorde la protection aux Français.
son échec militaire devant Abéokuta  assombri la fin de son règne 
lors d'un retour de campagne .contre les Egba près de  Kétou a Ekpo ,blessé par une balle tiré par un jeunes homme qui prit la fuite.
conscient de lala valeure sacrée de sa personne , il ne supporta pas l'affront de cette blessure , il se décida de ne pas survivre a cette honte . il avertit le prince héritier de se tenir près a gouverner dans quelques jour , puis il se fit raser mit sa plus belle tunique et s'empoisonna . 

note d'un visteur a la cour de Ghézo. 
nous nous avançons vers lui chapeau bas; il se lève fait quelques pas au devant de nous ,nous aborde , et aprèsnous avoir successivement serré a la main a la mode européenne , il nous invite a nous asseoire dans des fauteuils rangé devant son trône .
" l'aspect de l'assemblée avait réellement quelque chose d'imposant.
a la droite du roi se tenaient 600 femmes de sa garde rapptoché  accroupies a la turque sur des tapis dans une parfaite immobilité,le fusil entre les jambes .
derrière elles une ligne plus sombre les chasseresses d'éléphnts , vétues  d'étoffes brunes et armées de longues carabine  au canon noirci.
a sa gauche les femmes du serail a peu près deux cents , les unes a peine adolescentes , les autres dans tout l'éclatset le développement de la beauté noire , quelques unes déja d'un certain age , mais couvertes toutes de riches étoffes de soie.
debout derrière le fauteuil royal trois ou quatre favorite ainsi que la générale en chef des amazonnes.
devant le roi sur les marches de l'estrade ou l'on avait placé son fauteuil se tenaient  a genoux son fils et les  principaux ministres.
 sur une table dressé entre lui et nous , on servit des rafraichissement contenu dans des flacons de cristal une riche cave a liqueurs de provenance européenne .







de Agadja a Ghézo la politique était de consolider le territoire acquis par Agadja , se libérer du tribut  imposé par le roi de Oyo , et enrichir le pays par la capture le travaildans les plantations royales  et la  ventes d'ésclaves.
 les rois Tégbessou, Kpengla, Agonglo et Adozan tentent de résister aux Yorouba d'Oyo, régulièrement des razzia s'organisent contre Gbadagry.(actuel poste frontière) 
les Danhoméens echouent dans leurs conq^ètes contre les Mahi, les Dassa, et les Bariba ..


10-Gl--l--.jpg  Glélé (1858- 1889)

emblême : le lion ,quand celui ci a les dents poussé,  il ne craint personne .!!

nul être ne peut soulever, la Terre  ou un champ ( ainsi suis -je déracinable ?)

 









les carnets de voyages du Dr Répin, ex chirurgien de la marine impériale dans "voyage au Dahomey" sont la source de la plupart des récits et interprétations  sur l'existence du roi Glélé
.






11-Gb--hanzin-copie-1.jpg Gbéhanzin (1889-1894)
emblême : le requin , et l'oeuf

le requin est dans la barre de mer il attend que les chaloupes chavirent.( envahisseurs craigner moi )
le monde tient l'oeuf que la terre désire!!! 












on trouve dans  les dernières pages de"histoire militaire de la france" Henry Charles Lavauzelle  éditeur militaire 1894, les dernières heures du Danhomé. 

voir sur ce blog  l'article :Gbéhanzin ou la fin du Danhomé







12-Agoli-Agbo.jpg  Agoli-Agbo(1894-1900)
emblême : un pied , une pierre , un balaie.
le pied et la pierre (boulet ): il vaut mieux pactiser avec son ennemi que d'en être prisonnier















Agoli-Agbo fut le dernier des rois d'Abomey du Danhomé, il fut exilé en 1904 et rapatrié au Dahomey en 1940 ou il mourru. !!
après le renouveau démocratique de 1990 le gouvernement de la république du Bénin autorisa les manifestations et cérémonies , le nom de Agoli-Agbo retenti  , son descendant  trone de nouveau sur le territoire D'abomey .











pog-4.jpg pog-3.jpg pog-2.jpg pog-1.jpg  





















exemple d'interprétation erronné des emblêmes royales , au USA sur des boites de jeux d'enfants , les emblêmes passant pour des dessins naïf de décoration !
sans doute un effet secondaire dans les inconsciences dut de l'impéralisme culturel!!



il faut saluer la perspicacité et la connaissance de ces peuples a essayer vivre ensemble et a se comprendre malgré les aléas du passé et les différences culturelles . 
Ce qui m'a inspiré moi,   d'origine européenne a essayer de comprendre et d'écrire malgré le peu de culture retenu des bancs d'école . c'est au Bénin que j'ai conçu 'le fautisme '
le sms d'aujourdhui me permet de dire que l'oral , par les sons nous oblige et ouvre notre intelligfence a la compréhension , et a l'écoute de l'autre . 
Lors de mon séjour en République du Bénin j'ai souvent entendu cette phrase de la bouche des anciens : 
vos papiers servent a nous tromper !!!

c'est ce qui a inspiré mon écriture et le mouvement qui en découle :le "fautisme" c'est la permissivité de l'oral dans les rigueurs de l'écrit .
Par longo-longo - Publié dans : histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 10 août 5 10 /08 /Août 11:42

Afrique-de-l-ouest-copie-1.jpg l'Afrique de l'Ouest telle qu'elle etait avant la colonisation .

 

il est vrai que les guerres tribal faisait rage avant la colonisation .

il faut reconnaitre que cette dernière  a fait le gendarme!

mais certainement pas pour le bien des peuples colonisé , ce serait plus pour préserver les intérêt qui on suscité cette colonisation . 

les frontières ethnique se situant dans la latitude , or l'Europe qui s'est accaparé ces territoires ne se s'est guère préoccupé de ses occupants légitime. ne se servant des territoires acquis comme chemin d'accès a d'autres territoires inaccessible .

alors pour leurs conforts ces conquérants on tailladé a coup de serpe dans les tributs ,clans, ethnies, nations , exilant des peuples et des familles , par delà des frontières virtuelles . en traçant des frontières longitudinale permettant aux colonies sahélienne d'avoir un accès a l'océan .
Ce jour cela facilite toutes les formes de trafics qui vont du commerce de marchandises , aux trafiques d'armes en passant par la traite humaine !

les gendarmes en quittant on laissé le chaos avec une gestion administrative complexe des groupes sociaux culturel , la réactivation des conflits tribaux pour des prises de pouvoir .
Les nouveaux dirigeants installé avec la bénédiction des instances anciennement coloniale avec des théories comme la démocratie avec en cheval de bataille la pluralité de partis politique .

La non résolution de certains problèmes insoluble laissé en suspend :comme la gestion du patrimoine humain culpabilisant et obligeant les dirigeants a une collaboration avec les anciens occupants.
Ce qui a pour effet secondaire de favoriser l'implantation de certaines puissances nouvelles et modernes(Chine) qui elles n'ont pas participé directement a la colonisation , mais qui en ont profité ( U S A ) !!(

alors que chacun vote pour le grand frère les lois claniques étant inébranlable ce qui fait que l'ethnie majoritaire en nombre l'emportera toujours si les scrutins ne sont pas falsifiés.
ceci étant bien sur aux profits des puissantes nations qui sont régulièrement sollicitées pour jouer le rôle d'arbitre.
ce qui permet a ces puissants de régler certains problèmes sociaux( propre a leurs contradictions ) en fournissant, armes , matériel humanitaire, coopérations pour le néo-colonialisme et la consommation etc. . etc.!!!


  






ethnie.jpg









nombreux sont les groupes étnniques qui occupent les 112 600 km carré qui couvrent la superficie du Bénin ;
chaque ethnie a sa langue qui elle même est divisé en dialectes qui peuvent être d'un quartier d'un village ou d'un groupe de villages 



les Fon  ethnie majoritaire qui  habitent le centre et le sud du pays .

les Yoruba et les Nago au centre et a cheval sur la frontière est  (Nigéria) .

les Goun établie au sud-est vers Porto-Novo métissage de D'Adja et de Nago.

les Holli entre le fleuve ouémé et débordant au Nigéria

les Adja et les Mina , dans le sud-ouest divisé par la frontière avec le Togo

les Aïzo au sud d'Abomey région D'Allada

les Mahi région de Savalou jusqu'a la frontière Togo.

les Bariba dans le centre nord et nord-est  juqu'au Nigéria ( Nikki:Kandi,Kouandé, Parakou)

les Pila-Pila et les Taneka nord- est sur la frontière Togo ( Djougou )

les Somba, les Dindi et  les Peuls dans le nord mitoyens du Burkina faso, Niger , Nigéria  

Par longo-longo - Publié dans : histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 10 août 5 10 /08 /Août 08:47

Gb--hanzin.jpg Gbéhanzin: emblèmes le requin et l'oeuf



             11-Gb--hanzin.jpg



discours d'adieu ( qui doit être une falsification puisque Gbéhanzin partais sans savoir qu'il ne reviendrait pas, trahi par le général Dodds.
les termes sont élogieux , digne  des falsifications dont sont capable les endoctriné a la solde de l'église !!!)

Compagnons  d'infortune , derniers amis fidèles, vous savez dans quelles circonstances, lorsque les français voulurentaccaparer la terre des aieux nous avons décidé de lutter .
nous avions alors la certitude de conduire notre armée a la victoire .
quand mes guerrier se levèrent par milliers pour défendre le Danhomé et son roi 

j'ai reonnu avec fierté la même bravoure que manifestaient, ceux d'Agadja, de Tegbessou,de Ghézoet de Glélé. 
dans toutes les batailles j'étais a leurs cotés .

malgré la justesse de notre cause et notre vaillance , nos troupes compactes furent décimé en un instant.
elles n'ont pu defaire les ennemis blancs dont nous louons aussi le courage  et la discipline , et déja ma voix éploré n'éveille plus l'écho .

ou sont maintenant les vaillantes Amazonnes qu'enflammait une sainte colère ?

ou , leurs chefs indomptables: Goudémé, Yéwé, Kétungan ?

ou, sont mes compagnons d'armes , mes derniers amis ?

ou, leurs robustes capitaines :Godogbé,Chachabloukou,Godjila?

qui chantera leurs splendides sacrifices?qui dira leurs générosité ?

puisqu'ils ont scéllé de leurs sangs le pacte de la suprême fidélité,comment acepterais je sans eux le pacte d'abbication ?
comment oserais je me présenter devant vous , braves guerrier si je signais le papier du général. ? 

non! a mon destin je ne tournerai plus le dos, je ferai face et je marcherai , car la plus belle victoire ne s remporte pas sur une armée ennemi ou sur des adversaires condamné au silence du cachot .
est vraiment victorieux, l'homme resté seul et qui continue de lutter dans son coeur .

 je ne ne veux pas qu'aux portes du pays des morts le douanniertrouve des souillures a mes pieds.
quand , je vous reverrai, je veux que mon ventre s'ouvre a la joie .
maintenant advienne de moi ce qu'il plaira a dieu!

qui suis je pour que ma disparition soit une lacune sur la terre?
partez vous aussi derniers compagnons vivants .

rejoignez Abomey , ou les nouveaux maître promettent une douce alliance, la vie sauve et pareait il u, la liberté .
là-bas on dit que déjà renait la joie .

là-bas on dit que les blancs vous serons aussi favorable que la pluie  qui drape 
les flamboyants de velours rouge ou le soleil qui dore la barbe soyeuse des épis .

compagnons disparus, hérosinconnusd'une tragique épopée, voici l'offrade du souvenir , un peu d'huile, un peu de farine et du sang de taureau.

voici le pacte renouvelé avant le grand départ . adieu soldats adieu 


Jean Pliya , kondo le requin édition  du benin 
   



Agoli-Agbo-copie-1.jpg         12-Agoli-Agbo-copie-1.jpg
                                           Agoli-Agbo
emblême royale le pied sur le boulet, le balai .


Goutchili devenu Agoli-Agbo reconnu et installé par les français le 15 janvier 1894, alors que Gbéhanzin trompé par le Général Dodds est embarqué puis exilé en février de la même année .
Agoli-Agbo dernier roi du Danhomé qui devient le 22 juin 1894 le Dahomey.
en 1900Agoli-Agbo en conflit avec l'administration française est éxilé au Congo , ce qui met fin a l'existence du royaume d'Abomey qui pendant  trois siècle fut l'un des royaumes les plus réputé de la côte du Benin ,ou cote des esclaves , ou golf de Guinée.
 Agoli-Agbo ramené au Dahomey  y mourrut le 28 mai 1940.

Afrique-de-l-ouest.jpg  Sénégambie /Soudan central et guinée supérieur  actuelle Afrique de l'ouest


Dodds.jpg  le général Alfred Amédée Dodds.  le brazza dahoméen
vainqueur de la conquète du Danhomé, mulatre originaire de st louis au sénégal  appuyé par les tirailleurs Sénégalais( légionnaires ) , puis renforcé par un  contingent de 3000 hommes appuyé par 3 cannonières.

armée Danhoméenne plus de 15000 guerriers dont au moins 2000 amazones .

il fait chuter le royaume d'Abomey . exile le roi Gbéhanzin . 
il pactise avec le Gahou Goutchili , frère de Gbéhanzin qui sera lui aussi éxilé. 
la guerre a durée trois mois des milliers de morts du coté Danhoméen et 13 officiers et environ 200 hommes de troupe du coté français  
Par longo-longo - Publié dans : histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 9 août 4 09 /08 /Août 16:12
temple-de-Dan.jpg ancien temple de Dan (serpent Python) d'ou le nom de Danhomé dans le ventre de Dan 












cadeaux-de-Khadafi.jpg
mosquée offerte par la Libye  a la république populaire du Bénin

 

zangb--to.jpg tenue de revenant le gardien du pouvoir occulte des boconons !!!





















zangb--to-copie-1.jpg autre forme du revenant ou du gardien de la nuit !!



n'oublions pas la cathédrale de cotonou , et l'église st Michel ,


Par longo-longo - Publié dans : histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 9 août 4 09 /08 /Août 14:21

Behanzin-copie-1.jpg Gbéhanzin symbole le requin il incarna la volonté danhoméenne a la résistance de la colonisation.
confiant en la parole du colonel Dodds qui promet de le conduire vers le président de la république Française. Gbéhanzin est exilé a la martinique , puis transféré a Blidah en Algérie ou il meurt victime du climat en 1906.
pendant ce temps le roi Agoli -Agbo est déchu et la colonie du Dahomey et dépendances est fondée le 22 juin 1894.

peu d'historien ne relève l'histoire peu glorieuse de la conquête du Danhomé par la France !
quelques archives  comme : 
le mémento chronologique
DE L HISTOIRE MILITAIRE DE LA FRANCE
 du capitaine Charles Romagny
Henry Charles Lavauzelle 
édition militaire  1894
page 214 :1890
première expédition au dahomey 

Ou encore dans les carnets de voyage du Dr Répin ex-chirurgien de la marine impériale (1860)

Ou de nombreuses contradictions sont a relever .
Ou plus récemment :lors de la soit disante intervention mercenaire du 16 janvier 1977 que décrit Bob Denard dans son livre le roi de fortune en désaccord avec ceux qui étaient présent sur les lieux .
Jusqu’au livre d’histoire écrit par le professeur d’histoire et de géographie , assistant de faculté université du Dahomey
Diffusé par les classiques africains 
Qui depuis le renouveau démocratique qui a vu passer le bénin de république populaire a république du bénin, manuel d’histoire qui a dut être remodelé voir remplacé ..
Depuis 1890 a nos jours en passant par les légions Foccard le grenouillage pour les intérêts de la France couvert par le secret d‘état , les coups de mains en coup d’états, le blanchissement de certains fonctionnaires a la solde des envahisseurs,
Les gardiens des valeurs coloniales qui depuis les premières extractions humaines pour le compte des négriers qui on toujours pignons sur rue et on gardé des noms tel que Dossou Yovo ( dessous celui qui sent du cul ) tel est le nom qui nous poursuit depuis que les navigateurs crasseux puant débarquaient sur les cotes du golf de guinée
la fabrication de généraux ou maréchaux fantoche ; mis en place par les super puissances . Les gendarmes de l’Afrique qui renvoient ce jour les ethnies a leurs luttes ancestrales dans l’intérêt de la divisions .
Le néo-colonialisme étant de déplacer pour des raisons humanitaires certains protagonistes pour qu’après les avoir éduqué, les renvoyer chez eux avec armes et bagages de consommation.
L’instauration de république populaire marxiste le meilleur moyen d’éviter les réelles révoltes .
Si tu crains la révolution déclenche la et gère la.
Révolution qui une fois échoué, ne laisse aux peuples que le salut de la religion . Géré une fois de plus par des gurus a la solde de qui ?
Depuis 1995 plus de 500 nouvelles églises en vogue au Bénin le métissage de toutes ces églises ainsi que la réactivation et la modernisation du culte primaire animiste .
La croyance calme le peuple , une fois de plus abusé.
La corruption et les compromis .
Les luttes des grandes puissances par tiers monde interposé l’exploitation des richesses et des ressources humaines dans la quête de future nation a faire entrer dans la consommation pour le bien être des nations sur développé , le néo-colonialisme.
Réserves de chair humaine pour les expériences pour nos recherches en pharmacologie, en médecine(chirurgie ) ,en lutte biologique voir guerre biologique ou même bactériologique , tests sur les développement de nouvelles cultures dans la lutte contre les charbons ( O G M ) et autres effets secondaire de la guerre biologique .
Tout cela sous le couvert humanitaire que certains simplets assument avec pugnacité , comme ces naïfs, missionnaires qui allaient donner leurs vies par idéalisme et qui en fait ont servi les intérêts des nantis et leurs valeurs éthiques subjectives .une fois de plus l’histoire ne fait que se répéter . 

behansin.jpg l' histoire du Dahomey ne se résume pas a l'histoire du Danhomé  pas plus que celle  Du bénin ne se résume a celle du Dahomey.

ces cultures étant  des cultures orales . qui ont été transcrites et  ecrites par des missionnaires érudits telles que dominicains , jésuites, maristes, franciscains et autres .  
Tout ces missionnaires guerriers psychopathes  voir naïfs brandissant sabres et goupillons ,  qui ont pollué la planète de leurs subjectivisme , faisant d'hypothèses des réalités?  

les différents royaumes qui régnaient a une époque antérieur a la colonisation dans le périmêtre aujourd'hui défini comme République du Bénin .
Royaumes qui ce jour réclament leurs reconnaissances et droit a l'existence ! 
Pour le moment seul le royaume d'abomey retrouve réellement sa réabilitation dans la déscendance d'Agoli-Agbo .

les plus petits risquent de se retrouver dans le cas des anciennes nation qui ont constitué la France, ainsi que tous les pays d'europe , (Bretons, Catalans , Basques etc. ) appelé provinciaux .  
 
en raccourcissant  ou en résumant :

Le Danhomé c'est l'histoire du peuple Fon( éthnie principale ) donc du royaume d'Abomey ,

Le Dahomey c'est l'histoire de la conquète coloniale amalgamant  différents peuples , ethnies et royaumes  dans un congloméra  disparate, pour faire de ces peuples une nation esclave a la solde d'une nation plus puissante  .

cette puissante nation qui a refusé les différences qui par le fait de l'impérialisme culturel., a imposé et impose ses visions subjectives,   morale, éthique et culturelle, les panachant parfois avec certaines réalités autochtones   espérant ainsi constituer de nouveaux modes de fonctionnements  .

le Bénin c'est la gestion de l'héritage colonial avec tout ses effets secondaire , parfois ingérable et qui met ces nouvelle nation , dirigé par des fonctionnaires issu de la culture des anciens maîtres, dans d'énormes difficulté de gestions , les rendant dépendant, et a la merci de ceux ci , d'ou la corruption, les exactions, conflits etc

 ce qui rends ces peuples schizophrène et qui déclenches des réactions sociopathe, parfois incontrolable et tellement incompréhensible par l'individus lambda !!!  

l'observation de la constitution de ces nouvelles nations nous permet un retour sur nous même et ainsi de saisir  comment nos société on put être constitué , ce qui nous permet de comprendre nos propre contradictions , obligeant nos dirigeant a la constitution de lois et textes  souvent en contradictions avec nos inconscients .

ex; l'homme du nord de l'Europe n'a pas le même passé et la même culture que celui du sud donc pas les mêmes aspirations ni les même besoin pourtant les lois qui nous gèrent sont les même et l'obligation de les respecter nous rend parfois  schizophrène .
ce qui pour l'individus conscient est difficile a gérer alors que pour celui qui est inconscient cela peut être grave et parfois dangereux pour l'équilibre social.
Ce qui oblige nos institution a la repression .(état policier )
alors imaginons lorsque dans une nation  éprtouvette nous amalgamons tout ces paramêtres ?
nous obtenons la société des U S A avec tout ses excès  ,contradictions et paradoxes . ce qui laisse supposer qu'en exponentiel le chaos est inévitable . !!
le chaos n'est il pas le super  moyens pour engraisser nos dirigeants éconnomiques ? 
de toutes les façons dans la poursuite de notre évolution y a t' il une autre solution ? 

Seul des psychopathes peuvent concevoir le retour en arrière ou la régression si on est conscient donc évolutionniste on sait le processus impossible alors ? 
c'est l'histoire millénaire du conflit entre les créationnistes et les évolutionnistes .
Par longo-longo - Publié dans : histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus