Gbéhanzin ou la fin du Danhomé

Publié le par longo-longo


Gb--hanzin.jpgGbéhanzin: emblèmes le requin et l'oeuf



             11-Gb--hanzin.jpg



discours d'adieu ( qui doit être une falsification puisque Gbéhanzin partais sans savoir qu'il ne reviendrait pas, trahi par le général Dodds.
les termes sont élogieux , digne  des falsifications dont sont capable les endoctriné a la solde de l'église !!!)

Compagnons  d'infortune , derniers amis fidèles, vous savez dans quelles circonstances, lorsque les français voulurentaccaparer la terre des aieux nous avons décidé de lutter .
nous avions alors la certitude de conduire notre armée a la victoire .
quand mes guerrier se levèrent par milliers pour défendre le Danhomé et son roi 

j'ai reonnu avec fierté la même bravoure que manifestaient, ceux d'Agadja, de Tegbessou,de Ghézoet de Glélé. 
dans toutes les batailles j'étais a leurs cotés .

malgré la justesse de notre cause et notre vaillance , nos troupes compactes furent décimé en un instant.
elles n'ont pu defaire les ennemis blancs dont nous louons aussi le courage  et la discipline , et déja ma voix éploré n'éveille plus l'écho .

ou sont maintenant les vaillantes Amazonnes qu'enflammait une sainte colère ?

ou , leurs chefs indomptables: Goudémé, Yéwé, Kétungan ?

ou, sont mes compagnons d'armes , mes derniers amis ?

ou, leurs robustes capitaines :Godogbé,Chachabloukou,Godjila?

qui chantera leurs splendides sacrifices?qui dira leurs générosité ?

puisqu'ils ont scéllé de leurs sangs le pacte de la suprême fidélité,comment acepterais je sans eux le pacte d'abbication ?
comment oserais je me présenter devant vous , braves guerrier si je signais le papier du général. ? 

non! a mon destin je ne tournerai plus le dos, je ferai face et je marcherai , car la plus belle victoire ne s remporte pas sur une armée ennemi ou sur des adversaires condamné au silence du cachot .
est vraiment victorieux, l'homme resté seul et qui continue de lutter dans son coeur .

 je ne ne veux pas qu'aux portes du pays des morts le douanniertrouve des souillures a mes pieds.
quand , je vous reverrai, je veux que mon ventre s'ouvre a la joie .
maintenant advienne de moi ce qu'il plaira a dieu!

qui suis je pour que ma disparition soit une lacune sur la terre?
partez vous aussi derniers compagnons vivants .

rejoignez Abomey , ou les nouveaux maître promettent une douce alliance, la vie sauve et pareait il u, la liberté .
là-bas on dit que déjà renait la joie .

là-bas on dit que les blancs vous serons aussi favorable que la pluie  qui drape 
les flamboyants de velours rouge ou le soleil qui dore la barbe soyeuse des épis .

compagnons disparus, hérosinconnusd'une tragique épopée, voici l'offrade du souvenir , un peu d'huile, un peu de farine et du sang de taureau.

voici le pacte renouvelé avant le grand départ . adieu soldats adieu 


Jean Pliya , kondo le requin édition  du benin 
   



Agoli-Agbo-copie-1.jpg        12-Agoli-Agbo-copie-1.jpg
                                           Agoli-Agbo
emblême royale le pied sur le boulet, le balai .


Goutchili devenu Agoli-Agbo reconnu et installé par les français le 15 janvier 1894, alors que Gbéhanzin trompé par le Général Dodds est embarqué puis exilé en février de la même année .
Agoli-Agbo dernier roi du Danhomé qui devient le 22 juin 1894 le Dahomey.
en 1900Agoli-Agbo en conflit avec l'administration française est éxilé au Congo , ce qui met fin a l'existence du royaume d'Abomey qui pendant  trois siècle fut l'un des royaumes les plus réputé de la côte du Benin ,ou cote des esclaves , ou golf de Guinée.
 Agoli-Agbo ramené au Dahomey  y mourrut le 28 mai 1940.

Afrique-de-l-ouest.jpg Sénégambie /Soudan central et guinée supérieur  actuelle Afrique de l'ouest


Dodds.jpg le général Alfred Amédée Dodds.  le brazza dahoméen
vainqueur de la conquète du Danhomé, mulatre originaire de st louis au sénégal  appuyé par les tirailleurs Sénégalais( légionnaires ) , puis renforcé par un  contingent de 3000 hommes appuyé par 3 cannonières.

armée Danhoméenne plus de 15000 guerriers dont au moins 2000 amazones .

il fait chuter le royaume d'Abomey . exile le roi Gbéhanzin . 
il pactise avec le Gahou Goutchili , frère de Gbéhanzin qui sera lui aussi éxilé. 
la guerre a durée trois mois des milliers de morts du coté Danhoméen et 13 officiers et environ 200 hommes de troupe du coté français  

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article